Page facebook de l'UVHC Twitter de l'UVHC Linkedin de l'UVHC Instagram de l'UVHC PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

[Recherche] Rencontres internationales « Des bêtes et des hommes »

La 4e édition des Rencontres internationales « Des bêtes et des hommes », organisée par le Calhiste (EA 4343), s’est déroulée les 11 & 12 mai derniers, sur le campus du Mont Houy.La 4e édition des Rencontres internationales « Des bêtes et des hommes », organisée par le Calhiste (EA 4343), s’est déroulée les 11 & 12 mai derniers, sur le campus du Mont Houy. Placée sous le thème : Les animaux sont dans la place - la longue histoire d’une cohabitation, cette édition a rassemblé une trentaine de participants. Une publication issue de ces rencontres est prévue, elle paraîtra aux éditions Encrage Université (en partenariat avec les PUV) dans la collection « des bêtes et des hommes », 4e volume, sous la direction de Fabrice Guizard, fondateur et co-organisateur des Rencontres internationales et interdisciplinaires « Des bêtes et des hommes » - Maître de conférences en histoire médiévale et Corinne Beck, Professeur des universités en histoire médiévale.

Les temps forts du colloque

13 communications couvrant une large période, de l'Antiquité à nos jours,  émanant de chercheurs d'horizons disciplinaires variés (historiens, archéologues, géographes, sociologues, zootechniciens, médecins) ont permis  de débattre à la fois de méthodologie et d'épistémologie. Mais également et surtout de faire le point sur les thématiques actuellement engagées tout en ouvrant de nouvelles pistes de recherche.

L'animal parle de l’homme

Pour nous, Fabrice Guizard et Corinne Beck reviennent sur les éléments importants et les idées fortes qui ont marqué les débats :
« Finalement, on s'aperçoit qu'à mesure du développement des études, plus la complexité des relations hommes/animaux apparaît, plus le besoin de  construire des catégories nouvelles "hybrides " se fait sentir : les classifications héritées bien souvent de l'Antiquité ne suffisent plus : sauvage/domestique, apprivoisé/ familier, de compagnie...
L'animal parle de l'homme. Ainsi la mise en scène de l'animal et les discours dont il est l'objet servent à exprimer ce que les sociétés humaines ne  parviennent à dire sur elles-mêmes : les processus d'identification avec l'étranger, le marginal, l'errant mis en avant dans plusieurs interventions, l'animal cristallisant les peurs, les rejets, les mal être.
La co-habitation est en fait un va et vient constant, un passage de frontières permanent  entre les catégories animales et les catégories humaines ; c’est autant une adaptation de l'animal aux hommes que des hommes aux animaux. »

Une 5e édition est envisagée

Fabrice Guizard et Corinne Beck envisagent un 5e rendez-vous, très attendu de la communauté de chercheurs sur le monde animal : « Nous alternons monographie d’espèce et thème. Ce serait donc une autre espèce, après le loup (vol. 1) et le chien (vol. 3). Nous y réfléchissons encore, pour coller au mieux à l’actualité des questions de société. »

Pour en savoir plus sur ce colloque.