Membre de la
Fédération de Recherche

(FR n° 2956)

 

MATh.en.JEANS

s'invite à l'université !

Jeudi 15 mars 2018

13h30 - 16h30





Huit établissements travaillent avec des chercheurs du LAMAV (Sylvie Monier, Anne-Joëlle Vanderwinden et François Goichot) dans le cadre de MATh.en.JEANS, cette année 2017/2018 :

- le collège André Malraux de Lambres-lez-Douai (Amélie Bocquet),
- le lycée Edgar Morin de Douai (Céline Troszczynski),
- le lycée Kastler de Denain (Stéphane Vezin et Cécile Perrin),
- le collège Voltaire de Lourches (Arnaud Blaszczynski),
- le collège Montaigne de Saint-Quentin (Guillaume Leleu),
- le collège St-Exupéry d'Onnaing (Antoine Claeys),
- le collège Victor Hugo de Somain (Jérôme Plust),
- le collège Louis Pasteur de Somain (Véronique Witkiewicz).

Les élèves et leurs enseignants viendront au LAMAV jeudi 15 mars après-midi.
• Ils assisteront à une conférence donnée par un chercheur du laboratoire :

« Promenades aléatoires dans des ensembles gigantesques », par David Coupier

Résumé de la conférence : dans différentes situations, on peut être amené à identifier dans un ensemble un «meilleur» élément, c'est-à-dire un élément maximisant une certaine quantité d'intérêt. Par exemple :
1. Le plus grand (ou le plus vieux) habitant d'un village ;
2. Le plus court chemin entre un point A et un point B (c'est le travail de votre GPS !) ;
3. Le plus court chemin pour un commercial partant de Valenciennes, passant par 15 villes données, et terminant à Valenciennes.
Lorsque l'ensemble est de taille raisonnable, comme les habitants d'un village, il suffit de mesurer tous les habitants et de prendre le plus grand (ou le plus vieux). Enfantin ! Mais parfois, l'ensemble est gigantesque, comme celui de tous les chemins possibles partant de Valenciennes et y revenant, et passant par les 15 villes données (dans quel ordre va-t-on les parcourir...). Dans ce cas, même avec un ordinateur puissant, il est impossible de mesurer tous les chemins afin de sélectionner le plus court... Déroutant. On a alors recours à des algorithmes aléatoires permettant de trouver un «bon» élément, à défaut de trouver le «meilleur». Dans cet exposé, nous découvrirons ces algorithmes aléatoires et verrons comment ils sont utilisés pour élaborer les calendriers de quelques grands championnats (Ligue1 de Football ou la NBA).


• Puis certains des élèves présenteront leurs recherches menées cette année pour MATh.en.JEANS.

Cette rencontre est ouverte au public. Pour les classes, pour d'évidentes raisons de capacité d'accueil nous demandons aux enseignants de nous contacter avant le 20 février : Sylvie Monier, par courriel ou au 03 27 51 19 35
La rencontre se déroulera dans l'amphi 300S du bâtiment ISTV1, n° 21 sur ce plan.

Elle s'inscrit dans le cadre de la septième semaine des mathématiques, qui aura lieu du 12 au 18 mars 2018, sur le thème Mathématiques en mouvement.  



mise à jour : 25/1/18