E-diagnostic
CoursOutils transverses

Modèles de bon fonctionnement

Le modèle de diagnostic humain le plus connu est certainement celui de RASMUSSEN. Il est décomposé selon trois niveaux comportementaux :

  • Le premier comportement concerne les habiletés. L'opérateur exécute de façon quasi-automatique des actions en réponse à des informations sur la situation courante.

  • Lorsque l'opérateur est face à une situation familière, il adopte un comportement basé sur des règles. Celles-ci permettent d'identifier l'état du procédé et de choisir rapidement la procédure appropriée. A ce stade, le diagnostic consiste à évaluer la situation courante et de la comparer avec les situations précédentes alors que le pronostic permet une évaluation de l'évolution future du procédé par rapport à la situation courante.

  • Enfin, face à des situations nouvelles, l'opérateur adopte un comportement basé sur les connaissances.

Le diagnostic peut être considéré comme non seulement comme un processus anticipatif mais pouvant également intégrer plusieurs boucles internes de régulation:

  • Boucle 1 liée au pronostic et au diagnostic d'une situation courante. L'activité d'anticipation commence dès la phase ascendante d'évaluation qui comprend des cycles de diagnostic-pronostic de l'état courant du procédé, à savoir son évaluation d'une part et l'anticipation de son évolution, d'autre part. L'opérateur génère alors des hypothèses qu'il peut vérifier à partir de tests prédéfinis.

  • Boucle 2 liée à la définition de buts pour réguler ou corriger l'état du procédé. L'activité d'anticipation permet une analyse de la situation courante afin de déterminer un but à atteindre. Ceci peut nécessiter de nouveaux cycles d'observation et d'évaluation de la stratégie à adopter. Il s'agit de phénomènes d'attentes relatives à la connaissance des caractéristiques dynamiques du procédé.

  • Boucle 3 liée à la planification des actions pour atteindre les buts définis précédemment. Cette boucle rétroactive de régulation apparaît dans la phase descendante d'élaboration d'une solution sous forme de vérifications internes successives pour extrapoler ou simuler l'impact des actions envisagées sur le procédé.

  • Boucle 4 liée au suivi du plan d'actions. Cette activité permet de contrôler les conséquences réelles d'une action sur l'état du procédé.

Modèles de mauvais fonctionnementIntroduction
AccueilRéalisé avec SCENARI