CoCoVea

Journée de clôture du projet ANR COCOVEA - Vendredi 24 novembre 2017 > Programme et Inscription

Présentation

L'accumulation au sein de l'habitacle des automobiles de systèmes d'assistance interagissant avec le conducteur via différentes modalités (visuelle, manuelle, tactile, sonore, haptique...) conjointement avec l'augmentation de la complexité de ces systèmes (allant de l'information à l'automatisation partielle de la conduite) pose de nouveaux problèmes de coopération entre le conducteur et le véhicule. Le maintien des conditions de sécurité suppose de s'intéresser tout particulièrement à la compatibilité de l'ensemble de ces systèmes embarqués avec la tâche de guidage du véhicule, notamment en termes de « compréhension de ce que fait le système », de « conscience des modes engagés » et de « capacité d'attention et de traitement » (conscience de la situation, charge de travail) qu'ils sont susceptibles de requérir de la part du conducteur, et ce surtout durant les phases de transition (manuel vers automatique et inversement).

Cette problématique a été particulièrement mise en évidence au sein du projet ANR-ABV (2009-2013) dans lequel la majorité des partenaires du présent consortium ont été impliqués. Ce projet de conduite automatisée, en partie à l'origine du projet CoCoVeA, a démontré la nécessité d'intégrer, dès la conception du système, la problématique des interactions avec le conducteur en réglant les problèmes de partage de tâche et de degré de liberté, d'autorité, de niveau d'automatisation, de priorisation des informations et de gestion du fonctionnement des différents systèmes. Cette approche suppose d'être capable de connaître à chaque instant l'état du conducteur, la situation de conduite dans laquelle il se trouve, les limites de fonctionnement des différents systèmes d'assistance et à partir de ces données, de prendre une décision concernant l'activation ou non de l'un ou l'autre système et la modulation de son degré d'intervention.

Le consortium réuni apporte les compétences nécessaires à la réalisation de ce projet pluridisciplinaire. PSA Peugeot Citroën, en tant que constructeur automobile, est expert en matière de problèmes d'intégration et d'évaluation de systèmes embarqués. Continental Automotive et Valeo disposent d'une expérience importante en conception et développement de ces systèmes. Le LAMIH est expert en matière de coopération homme-machine et dispose d'une expérience importante en matière de prototypage et évaluation de systèmes d'assistance à la conduite en simulateur. SPIROPS est spécialisée dans l'intelligence artificielle et les processus décisionnels. L'INRIA est reconnu pour ses travaux sur les systèmes d'assistance à la conduite et notamment les véhicules automatisés. UNICAEN-COMETE et AKKA disposent de compétences étendues dans l'analyse de l'état et du comportement du conducteur automobile au travers d'études réalisées notamment sur l'estimation de la vigilance. AKKA possède aussi une expérience importante dans l'étude ergonomique des cockpits avions (certification facteur humain) et notamment dans la gestion des situations d'urgences. Cette compétence permettra d'élargir le domaine de recherche et de capitaliser sur les deux domaines aéronautique et automobile.

Par ailleurs, les partenaires disposent d'importants moyens expérimentaux qui seront mis à disposition du projet, notamment le simulateur dynamique du LAMIH ainsi que le véhicule laboratoire de AKKA-INRIA.

Forts de ces compétences et moyens complémentaires, le consortium se propose :

  • De développer une architecture coopérative entre conducteur et système d'assistance pour la conduite automatisée (partage du contrôle du véhicule).
  • De développer un prototype de système de contrôle et coordination des systèmes embarqués dans le poste de conduite.
  • D'implanter ces systèmes sur des démonstrateurs en simulateur de conduite et sur véhicules réels.
  • De valider expérimentalement les systèmes développés.
  • De produire des recommandations à l'intention des constructeurs et équipementiers.