Page facebook de l'UVHC Twitter de l'UVHC Linkedin de l'UVHC Instagram de l'UVHC PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Valoriser la production académique

Protéger et diffuser ses travaux de recherche : conseils, démarches, outils

Vous vous posez des questions sur l’exploitation des résultats de votre recherche? Vous souhaiteriez connaître les outils à votre disposition pour protéger et faire valoir vos droits d’auteur?
Vous pouvez consulter la vidéo de la conférence donnée à l'UVHC le 14 avril 2011par Manuel Durand-Barthez, formateur à l'Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique (URFIST) de Paris : : “Le droit d’auteur en publication scientifique : enjeux et perspectives dans le contexte du numérique”.

Vidéo disponible également en version podcast.

Le support de présentation de Manuel Durand-Barthez est également disponible en version PDF.

Découvrez d’autres pistes de réflexion en consultant la vidéo des échanges entre le public et les intervenants.

Vous envisagez de déposer un brevet? Vous vous posez des questions sur la propriété industrielle? Vous pouvez consulter la vidéo de la conférence donnée le 14 avril 2011 par Grégory Mérignac, chargé de mission à l'Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI)

  

Vous souhaitez publier votre thèse avec un éditeur? Vos droits et vos devoirs.

étudiant sur ordinateur     La thèse a un statut juridique complexe. Conformément à l’arrêté du 7 août 2006, vous ne pouvez refuser ni le signalement de votre thèse, ni sa diffusion au sein de votre établissement de soutenance (sauf avis de confidentialité de la part du jury). Mais, sauf cas de thèse confidentielle, vous êtes libre de négocier directement avec un éditeur pour la publication commerciale de votre thèse. Mais avant tout engagement avec un éditeur, il peut vous être utile de demander conseil à votre directeur de thèse. Vous pouvez aussi contacter le service des thèses du SCD de votre établissement de soutenance.

Certains éditeurs vous proposent de leur fournir une version retravaillée de la version de soutenance. D’autres éditeurs vous proposent au contraire de publier directement la version de soutenance de votre thèse. Tout dépend de la stratégie de publication que vous souhaitez adopter.

Pour vous aider dans votre démarche, téléchargez gratuitement l'ouvrage Stratégies de publication scientifique de Patricia Volland-Nail, sur le site des éditions Quae (format epub).

Vous souhaitez publier vos travaux avec un éditeur ? Voici quelques informations pratiques à prendre en compte avant de signer votre contrat.

ordinateur     

  1. Collectez des informations sur l’éditeur.
    Quelle est sa politique éditoriale ? Quelle est sa renommée scientifique? Quelle valeur ajoutée apporte-t-il à votre thèse ?

     

  2. Vérifiez bien le périmètre des droits que vous cédez à un éditeur.

    Nous vous recommandons de ne pas céder à un éditeur vos droits patrimoniaux à titre exclusif, sans avoir auparavant trouvé avec lui un accord sur certains points. Veillez à conserver la possibilité de publier vos travaux via une archive ouverte ou institutionnelle.

    Les sites web des éditeurs contiennent fréquemment des informations sur les droits des auteurs. Mais s’il y a une contradiction entre les données du site web et celles du contrat proposé par l’éditeur, ce sont les informations contenues dans le contrat qui prévalent en cas de litige.

    Diffusion commerciale et diffusion non commerciale ne s’excluent pas. A titre d’exemple, l’éditeur Elsevier, l’un des acteurs mondiaux de l’édition scientifique, autorise les auteurs à publier leur version PDF du document sur des archives ouvertes et des sites institutionnels, outre la publication dans une de leur revue. Un même document numérique a des statuts éditoriaux différents (pre print, post print) auxquels les éditeurs avec lesquels vous êtes sous contrat peuvent associer certains droits de diffusion. Le site Sherpa Romeo synthétise les autorisations de diffusion accordées par les éditeurs.

    Veillez à ne pas céder vos droits pour la traduction en toutes langues ni les droits pour la diffusion sur d’autres supports que le papier.
     

  3. Veillez à ce que l’éditeur s’engage à publier un document strictement conforme à l’original fourni (contenu, mais aussi titre, mention de l’auteur et des co-auteurs, etc.).
     
  4. Lorsqu’il s’agit d’une exploitation commerciale de l’œuvre, le droit d’auteur français prévoit pour l’auteur une rémunération au prorata des ventes effectuées. L’auteur est libre de céder certains droits gratuitement, mais l’éditeur doit dans ce cas apporter une contrepartie à l’auteur en s’engageant par exemple à diffuser son œuvre pour une durée minimale et clairement déterminée. La contrepartie apportée à l’auteur n’est donc pas forcément financière.

Pour plus de références sur le sujet, consulter la webographie réalisée dans le cadre de la formation "Améliorer ses chances d'être publié" (PRES ULNF - 21 janvier 2014)

Vous souhaitez augmenter la visibilité de vos travaux ?

OPEN ACCESS     

Pour augmenter la visibilité de vos travaux, n’hésitez pas à diffuser votre recherche par le biais des revues en Open Access. Ces revues sont accessibles à tous, sans authentification. De fait, vos travaux sont très facilement consultables : davantage consultés, vos travaux sont aussi plus souvent cités. Les revues en Open Access ont le même niveau d’exigence que les revues de référence dans vos disciplines et respectent le droit d’auteur.
Les revues en Open Access ne se substituent pas aux revues de référence de votre domaine, mais vous offrent des modalités de diffusion complémentaires. Pour soumettre un article à une revue en Open Access, vous pouvez consulter le Directory of open access journals (DOAJ) pour connaître les revues dans votre domaine. Les champs disciplinaires couverts par les revues en Open Access sont très variés : agro-alimentaire, arts, architecture, sciences de la vie, chimie, économie, histoire, archéologie, littérature, mathématiques, transports, informatique, …