Page facebook de l'UVHC Twitter de l'UVHC Linkedin de l'UVHC Instagram de l'UVHC PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Martine SFORZIN



Ma recherche

 

Dans le droit fil de mes travaux sur la littérature autrichienne de la seconde moitié du XXe siècle (sur Thomas Bernhard plus particulièrement et l’analyse de son écriture comme « art de l’irritation »), ma recherche actuelle porte sur les conditions de possibilité d’une (re)construction du sujet dans un siècle marqué tout autant par la fracture indépassable d’Auschwitz que par la fin des métarécits. Statut et légitimité du sujet, sens et possibilité de son action sur le monde, statut et action de l’art sur la réalité, l’art comme condition d’une réappropriation de soi, comme refus de l’aliénation et de la dépossession de toute expérience à soi : c’est sur ce lien étroit entre éthique et esthétique qui marque d’un sceau particulier la modernité et la post-modernité littéraires en Autriche que je travaille, ainsi que sur les transferts culturels entre la France et l’Autriche dans la première moitié du XXe siècle.

Curriculum Vitae

Diplômes universitaires

  • 1999 -
    Doctorat nouveau régime, spécialité allemand : Les stratégies de l’irritation dans les romans de Thomas Bernhard sous la direction de Erika TUNNER (Paris XII), mention Très honorable, avec félicitations à l’unanimité.
  • 1987 -
    Agrégation externe  d’allemand
  • 1978 -
    CAPES externe d’allemand

Expériences professionnelles

  • Depuis 1999 -

    Maître de Conférences à l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (FLLASH, département d'Études germaniques)

  • De 1992 à 1999 -
    Professeur agrégé d'allemand CPGE (Hypokhâgne et Khâgne)               
  • De 1987 à 1992 -

    Professeur agrégé d'allemand

  • De 1978 à 1987 -

    Professeur certifié d'allemand

ENSEIGNEMENTS

Responsabilités pédagogiques

Direction du département d'études germaniques de septembre 2001 à juin 2010. Elaboration et mise en route de la licence langues (Allemand / Anglais / Espagnol) à l'occasion de trois plans quadriennaux successifs (2002 / 2006 / 2010).

Enseignements actuels

J'assure principalement  des cours de littérature de langue allemande, de traduction (écrite et orale), d’histoire des idées et de méthodologie. Ces cours sont destinés aux étudiants germanistes du cycle Licence, parcours LLCE (Langues, littératures et civilisation étrangères).

Enseignements antérieurs

Les cours que j’ai donnés depuis ma prise de fonction à l’UVHC en 1999 ont été principalement destinés aux étudiants germanistes dans les différents niveaux du 1er cycle : Licence parcours LLCE (Langues, littératures et civilisation étrangères) puis LLCE et CLC (Concours, Langues, Métiers de la Culture) du Département d’études germaniques de la FLLASH (Faculté de lettres, langues, arts et sciences humaines / UVHC) et du 2e cycle : Master pour spécialistes germanistespuis Master transversal.
Ces cours étaient, pour l’essentiel du cycle Licence, des cours de Littérature, de Traduction, d’Histoire des idées et de Méthodologie. Dans le cycle Master, il s’agissait également de séminaires de littérature, de traduction et de méthodologie.

De 2008 à 2011, en lien avec le projet de recherche France – Autriche : un voisinage européen 1750 – 1938 (cf. Axe 1 du CALHISTE "Territoires", programme 3 "Territoires et transferts"), j'ai assuré des séminaires transversaux (germanistes et spécialistes d’autres disciplines, M1 et M2) qui mettaient en évidence les relations culturelles entre la France et l’Autriche, qu’elles soient entretenues à partir de liens spécifiques de certains auteurs avec ces deux pays, à partir du rôle des revues littéraires ou encore de la correspondance entre écrivains.

Publications

A. OUVRAGES
a) ouvrage personnel
- L’art de l’irritation chez Thomas Bernhard. Ars moriendi, modus vivendi. Artois Presses Université / Presses universitaires de Valenciennes, 2002, 335 p.
 
b) opuscule collectif
- Opuscule collectif : Les langues et l’entreprise. Guide à l’usage des PME, grandes entreprises et multinationales. Ed. POCLHA avec le soutien du FEDER, 2006.
 
B. Direction d'ouvrage
- Les relations d'Arthur Schnitzler avec la France, Germanica, n° 52/2013, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, 2013.
 
Modes intellectuelles et capitales mitteleuropéennes autour de 1900 : échanges et transferts, Germanica N° 46/2010, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, 2009, 238 p.
 
C. OUVRAGES COLLECTIFS : contributions
 
- A paraître : "Construction de soi et écriture de l'effacement", éditions Lambert-Lukas, Limoges.
 
« La question du déclin de l’Europe vue par Hugo von Hofmannsthal et Paul Valéry » in Österreichisch-französische Kulturbeziehungen 1867-1938 - France-Autriche : leurs relations culturelles de 1867 à 1938, Sigurd Paul Scheichl / Karl Zieger (Hrsg.), Innsbruck, innsbruck university press / Presses Universitaires de Valenciennes, 2012, p. 175-187.
 
- « Le théâtre de Thomas Bernhard : déraison ou rappel à la raison ? ». In Hilda INDERWILDI et Catherine MAZELLIER (Dir.) Le théâtre contemporain de langue allemande. Écritures en décalage, Éditions L’Harmattan, 2008, p. 117-128.
 
- « De soi à l’autre : une étrange identité. Une lecture de Drei Frauen ». In Alain COZIC, Jacques LAJARRIGE (Dir.) Traversées du miroir. Editions L’Harmattan, Collection « Littérature Etudes littéraires Critiques Europe France Métropolitaine», 2005, p. 99-118.
 
D. ARTICLES
a) Revues avec comité de lecture
 - "L'empreinte de la France chez Arthur Schnitzler et Hugo von Hofmannsthal" in Germanica, n° 52/2013, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, 2013, p. 37-51.
- «Undine geht ou la dérive vers l’utopie», in Des femmes en dialogue avec le siècle, dir. A. Lerousseau, Germanica N° 46/2010, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, p. 87-105.
 
- « Thomas Bernhard : Heldenplatz ou le testament d’un moraliste », Germanica, Mosaïques littéraires n°10, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, 1992, pp.181-197.
 
b) Actes de congrès
- «Österreich als Laboratorium der Krisen der Moderne am Beispiel des Ichs im inneren Monolog », in : VALENTIN Jean-Marie (Hrsg.) Germanistik im Konflikt der Kulturen, Akten des XI. internationalen Germanistenkongresses Paris 26. 08 - 03. 09 2005, Band 87, Bern, Peter Lang, 2006 (Reihe Jahrbuch für internationale Germanistik. Reihe C: Kongressberichte), p. 285-290.
 
c) Actes de colloque
- "L'empreinte de la France chez Arthur Schnitzler et Hugo von Hofmannsthal" in Germanica, n° 52/2013, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, 2013, p. 37-51.
 
« La question du déclin de l’Europe vue par Hugo von Hofmannsthal et Paul Valéry » in Österreichisch-französische Kulturbeziehungen 1867-1938 - France-Autriche : leurs relations culturelles de 1867 à 1938, Sigurd Paul Scheichl / Karl Zieger (Hrsg.), Innsbruck, innsbruck university press / Presses Universitaires de Valenciennes, 2012, p. 175-187.
 
- « Der Schwierige : le difficile chemin de la fidélité », Recherches valsiriennoises, Presses universitaires de Valenciennes, études réunies par K. Zieger et R. Wintermeyer. Actes du colloque « Les ‘Jeunes Viennois’ ont pris de l’âge » organisé à l’Université de Valenciennes [14-16 novembre 2002], 2004, pp. 65-78.
 
E. RECENSIONS, EXPERTISES et TRADUCTION

- Expertise du manuscrit Etrangeté des formes, formes de l’étrangeté,  Blandine Chapuis et de Jean-Pierre Chassagne (dir.), Publications de l’Université de Saint-Etienne / 2011. 

- Corona Schmiele (dir.), Passages à l’acte. Interprétation, traduction,(ré-)écriture, Paris, Indigo & côté-femmes éditions, 2010, in Krack! Tschock! Pflatsch! Bummmm! La BD de langue allemande (à suivre…), dir. Ingeborg Rabenstein-Michel et Martine Benoît, Germanica47/2010.
 
- Andreas Maier, „Die Verführung. Thomas Bernhards Prosa“, in Etudes germaniques, avril-juin 2006 N°2, Didier Érudition, Publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique, p.  300-301.
 
- Traduction : Article de Willi Steul (Dr.): "Les nouveaux médias et les nouvelles technologies créent-ils ‘un nouvel espace public’?",  Allemagne d'aujourd'hui n° 152, 2000, pp. 269-278.