Page facebook de l'UVHC Twitter de l'UVHC Linkedin de l'UVHC Instagram de l'UVHC PRO'fil : le réseau professionnel de l'Université
     

Axe 1 - Territoires

L'objectif scientifique de cet axe est de contribuer à l'étude des interactions, dans le temps et l'espace, entre les sociétés et leur(s) environnement(s), leur(s) territoire(s), leurs paysages. Et par conséquence, de situer les évolutions contemporaines, rapides et complexes dans un contexte historique dont le rôle explicatif est fondamental.

Constructions géohistoriques, sociales, politiques, techniques, économiques, environnements et territoires sont observés et analysés comme des entités singulières à travers trois orientations :

  • L'histoire de la construction de l'environnement et des paysages, en portant une attention particulière aux processus d'héritage et de résilience à l'oeuvre dans l'interaction entre phénomènes bio-physiques (dynamiques naturelles) et activités anthropiques (dynamiques sociales). Formant un système complexe (anthrosystème, Lévêque, Muxart et alii, 2003), les systèmes naturel et social s'adaptent et s'ajustent l'un à l'autre de façon permanente : analyse des enjeux comme des effets et arrière-effets de ces dynamiques interactives à différentes échelles spatio-temporelles.

  • La place de la «nature» dans la société, sa conception, sa gestion, sa patrimonialisation, en s'attachant aux perceptions et aux représentations auxquelles elle donne lieu. Etude des «concepts» entendus comme fils conducteurs des projets de jardins, parcs, paysages, territoires et comme notions issues d'une théorisation de l'architecture, dû de l'urbanisme et du paysagisme.

  • La fabrique contemporaine du territoire en partant d'une approche de la ville et de ses périphéries rurales. Analyse des processus d'organisation, de régulation et de discrimination spatiales dans une perspective d'appréhension des recompositions territoriales à l'oeuvre, compréhension des systèmes d'acteurs.

Du point de vue des méthodes, l'objectif de cet axe est de conforter une approche plurisdisciplinaire, seule démarche heuristique dans l'approche environnementale et territoriale, en :

  • s'interrogeant sur la construction de nouveaux objets, à l'intersection des sociétés, de l'environnement, du territoire et du paysage ;

  • développant, par le biais de séminaires notamment, une réflexion conceptuelle et épistémologique autour d'un " objet hybride" (au sens de B. Latour, 1995) que l'on nomme aussi "anthroposystème", «territoire» ou «paysage», voire «espace vert», selon les disciplines qui les abordent ou s'en emparent ;

  • confrontant les différentes écritures de l'environnement (discours des archives écrites, cartes et plans, données de terrain, enquêtes orales, projets architecturaux, urbains, paysagers) ;

  • s'interrogeant également sur la production des différents savoirs et savoir-faire.